Je n’irai pas voter.

C’est bien la première fois, mais là non.

Revenons un peu en arrière, dans le cadre du premier tour, je m’étais fait une petite liste de ce qui est important pour moi :

  • Solidarité : envers tous, même les riches 😉
  • Écologie : politique volontariste de transition énergétique vers le renouvelable à 100% et pas dans 50 ans.
  • Changement sociétal : sortir des vieux paradigmes pour faire aller vers un monde meilleur et bienveillant au quotidien.

Comme on dit au rugby, revenir aux fondamentaux : « liberté, égalité, fraternité ». Il y avait le choix au premier tour, même si aucun des candidat remplissaient les curseurs à 100%.

Pour deux raisons.

Les deux candidats restant ne remplissent aucun de ces critères. Pas besoin de faire un dessin, vous êtes assez grands pour lire leurs programmes. Certains diront que l’un est pire que l’autre. De mon point de vue l’un n’est que le terreau de l’autre. La violence feutrée des conseils d’administrations ruisselle dans les entreprises et sur les « ressources humaines » pour s’infiltrer jusqu’au marécage de la haine de l’autre. Le programme de Macron est dans la continuité des 50 années précédentes. Il a pour moi un goût de « Giscard Punk » qui nous a conduits là où nous sommes, au même stade qu’en 2002.

Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements
Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789

La deuxième raison est ma connaissance des théories de l’engagement. Voter pour quelqu’un est un acte engageant. Nos idées sont modifiées durablement par les actes que nous faisons. C’est le principe de la dissonance cognitive (ou de congruence en psychologie clinique). Notre cerveau fait le boulot pour faire en sorte que nous ne culpabilisions pas trop en justifiant notre comportement. Et quand nous avons dit oui à une petite chose, nous sommes prés à dire oui à une chose un peu plus couteuse. Nous sommes plus complaisant avec les personnes a qui nous avons accordé une faveur.

Je n’irai pas voter.

Comments are closed.