Pied nue et course à pied !

Depuis le marathon du Médoc, changement radical de style de chaussures et de courses. Je suis passé aux chaussures minimalistes.

Pourquoi ? Je traine depuis plusieurs années une tendinite (ça fini en « ite » donc c’est chronique) sous la rotule droite. Kiné, osthéo, piqure, podologue, repos, rien n’y fait. Donc après avoir empiler les couches d’amortis, j’opte pour la solution inverse, les supprimer.

Comme j’allais pas courir pieds nues dans les châtaignes, j’ai opté pour ces chaussures dites « minimalistes ». Entendez par là, qu’elles présentent des semelles planes et plates, au contraire des chaussures de courses classiques qui présentent des semelles en pente vers l’avant et épaisses.

Merrell Trail Glove

Sensation immédiate, si tu cours comme avec des chaussures classiques, tu te démontes le cerveau. Oui, l’impact dans le talon se transmet très bien à la colonne vertébrale ! Ce qui veut aussi dire qu’il y a un p…..n d’impact si on attaque la foulé avec le talon (d’ou tendinite ? )

Il faut réapprendre à courir ! C’est pas bien compliqué ça vient naturellement. Le buste se porte un peu avant, les pieds repasse sous le corps et la foulé se raccourcie. Le pied se pose au milieu, puis devant et derrière avant se dérouler. Les mollets sont plus sollicités.

La semelle trés fine donne une bonne sensation du terrain. La proprioception est exacerbée. Les pieds sont légers. On retrouve une certaine liberté de mouvement. Que des bonnes sensations !

Et la tendinite ? Pas de miracles, pour l’instant, mais le genoux est clairement moins sollicité…

Comments are closed.